Cette page est sensée parler de moi. Exercice difficile lorsque l'on est plus habituée à écouter.

Mais mon fils aîné m'a dit : "c'est important pour certaines personnes de savoir qui tu es et comment tu en es arrivée là, et pour les autres, ben ils ne liront pas ! Il faut que tu crées une story Mam's ;) "

Alors d'accord, on fait comme ça. Je vous raconte et vous lisez, ou pas !

Une story, d'accord mais en images, et en couleurs... 

En résumé... mon ptit CV

- avant... :  Formatrice en Logiciels informatiques.

- 2000 : Esthéticienne à domicile

- 2005 : Socio-esthéticienne à l'hôpital

- 2012 : Formatrice en "toucher massage et relationnel" en EHPAD

- 2018 : Onco-accompagnatrice

- 2018 : Formatrice "gestion des effets secondaires esthétiques" en pharmacies.

1/ En 2000, enceinte de mon deuxième petit bout, je décide de prendre un congés parental, pour quitter mon job de formatrice informatique... et apprendre un nouveau métier : Esthéticienne !

Par correspondance et en stages non-rémunérés en instituts, je me remets aux études et acquiert peu à peu la théorie, et la pratique.

2/ En 2003, mon p'tit bout rentre à l école. Mon diplôme en poche, je m'installe en tant qu'esthéticienne à domicile, autour de chez moi, en milieu rural.

Je prends conscience peu à peu des bienfaits de mes mains et de mon coté "psychologue"... Je passe des moments riches avec ma petite clientèle. Ma table de massage est lourde sur mes épaules, mais pas le poids des riches relations que je vis ! 

3/ Fin 2005, L'hôpital, les services Hémato et Pneumo et surtout le CEW Centre de Beauté, association loi 1901, embauche une esthéticienne.

Je postule et commence, début 2006, une journée par semaine en Pneumologie. 

Les deux premières années sont un peu difficiles. Je doute de mes capacités, de ma force aussi. La maladie, la souffrance et la mort frappent mon visage...

Mais je persévère et comprends rapidement que je dois continuer d'apprendre encore. Je participe assidument aux formations et aux groupes de parole du CEW, et j'avance...

4/ Les années passent. La construction du nouvel hôpital, un nouveau diplôme de socio-esthéticienne. Et me voici rapidement sur trois jours par semaine dans les service Onco / Hémato.

Les faiblesses et les doutes ne doivent plus être. Je surfe sur la toile à la recherche de tout ce qui pourrait m'instruire pour mon métier... 

Entre autres perles de savoir, j'y rencontre Jacques Salomé, que je définirai comme "le grand monsieur des relations humaines de cette dernière décennie". Et quoi de mieux que de lire ces écrits lorsque l'on fait un métier relationnel !

Je croise aussi le Bouddhisme, philosophie qui m'accompagne quelques fois. Je reste libre de prendre ou de lâcher sa main, selon mes envies, mes joies et mes douleurs, selon ma Vie. 

5/ En 2012, Je deviens "formatrice en toucher massage et relationnel".

Le toucher, ça me connais un peu ; la formation, j'en ai déjà fait ! Je fais du net mon meilleur allié pour chercher, fouiller, feuilleter, découvrir, apprendre et mettre en place mes plans de formation. Un nouveau métier qui complète doucement celui de l'hôpital,  où je forme les AS, les AMP, les animateurs des Ehpad, sur les différentes approches du toucher, sur ce qui est bon dans le toucher massage et relationnel, aussi bien pour le sujet massé que pour le masseur !

Peu à peu, je spécialise mes connaissances dans de nouvelles pathologies : la maladie d'Alzheimer, la déficience cognitive, la sénilité, et j'aime transmettre ce nouveau questionnement.

6/ Aujourd'hui, 2018, mon activité à l'hôpital trois jours par semaine, mes formations en toucher massage, et quelques clientes à domicile, me remplissent de temps et de richesses relationnelles.

Et puis je décide de m'installer en cabinet, pour permettre aux personnes que je ne croise pas à l'hôpital, d'être informées, aidées, et accompagnées dans la gestion de leurs effets secondaires, dans cette épreuve qu'il leur ai imposé, dans cette vie de patient(e)s, tout simplement ! Pourquoi ? Parce que certains font de leur passion leur métier, j'ai fait de mon métier ma passion... Il est si nourrissant d'alimenter sa passion !

7/ Aujourd'hui aussi, des formations auprès des pharmacies sur  "la gestion des effets secondaires esthétiques". Dans le but de transmettre et d'informer les pharmaciens et leurs employés, les conseils à donner à leurs patients, ceci pour pallier aux altérations physiques dûs au traitements.

Merci à mes proches, mes parents, mes enfants, mon mari, qui ont toujours cru en moi et m'ont soutenus dans chacun de mes projets...

.

Merci au CEW, l'association qui me permet depuis 12 ans, d'œuvrer à l'hôpital. Merci pour ses formations régulières et enrichissantes qui m'ont véritablement enseignées. Merci à mes coordinatrices qui s'investissent pour les financements et les formations. 

.

Merci à mes collègues socio-esthéticiennes, qui se moquent de mon "coté provincial", mais qui partagent avec moi, nos questionnements, nos doutes, nos projets et nos avancées.

.

Merci aux soignants qui m'ont intégré dans le parcours de soin auprès des patients. Merci à ceux qui ont compris l'intérêt du soin de support et m'investissent.

.

Et enfin merci à tous les patients que j'ai croisé, qui m'ont appris bien plus sur eux et les souffrances d'une maladie, que toutes les formations, conférences ou écrits. Merci pour leur force dont je me nourris ; merci pour leurs sourires dans le miroir ou dans mes yeux. Merci pour leur confiance, tout simplement !

.

Merci à tout ce petit monde :)

Myriam.

Clin d'œil à mon papa qui voulait que je mette une photo de moi ...

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon